Navigation Menu+

L’art du rendu optimal, ou comment ne pas forcer les détails

Sachant que l’art, pour quelques auteurs, est une dispositioncertaine suivie  de vraierègle capable de produire, peut devenir optimal lorsqu’il représente un optimum.

art-optimal.jpg

C’est-à-dire, l’art est pratiqué d’une manière plus facile mais plus efficiente. A noter que l’art optimal peut être retrouvé dans plusieurs domaines, y compris le dessin au trait.

Une technique de dessin au trait, esthétique et sans perte de temps

La suggestion est relative car chaque article a ses propres sensibilités en réalisant son art. Chacun a ses goûts et ses préférences, ce sont les techniques de base  qui sont communes. Et les styles épurés paient parfois et semblent être à la portée de tous, sinon ils attirent plus de gens ou une catégorie de personnes. A titre d’exemple, le manga, avec son côté épuré et énergique  fascinent pas mal de jeunes dessinateurs.  Effectivement, a posteriori, la simplicité qui émane de manga fait de lui un art optimal.

dessin-au-trait.jpg

En référence à cet art optimal aussi distribué  dans le monde que le football qui touche un grand public incommensurable, la technique de dessin proposée doit permettre au public de suggérer et d’imaginer d’ajouts ou de rectification des traits. Puis, le dessin doit être limpide et facile à lire, sinon facile à reproduire car il doit paraître facile à créer. En bref, il s’agit d’adopter le dessin stylisé et épuré.

L’art optimal permet une lecture limpide et facile

Afin de réaliser un dessin au trait qui soit esthétique et sans perte de temps, qui doit être classé comme art optimal, il s’agit d’aller à l’essentiel et délaisser les détails superflus. Un dicton des artistes chevronnés dit « trop de rendu tue le rendu ». Afin de respecter les caractères de l’art optimal, certains experts passent du temps à proportionner leurs coups de pinceau, sans se forcer pour ne pas surpasser  la limite entre exactitude et trop encombré. Il faut toujours tirer une leçon comment attirer le public sinon en amasser le plus large possible. La réponse n’est autre que l’art optimal permettant une lecture limpide et facile atteignant aussi bien l’adulte que les jeunes et adolescents.